⚡🇸🇪 Suède : Une militante pro-migrants sauvagement violée par deux réfugiés afghans mineurs

0
22489

[ALERTES INFOS] Une Suédoise d’une quarantaine d’années et militante pro-migrants a été violée par deux réfugiés d’Afghanistan.

Militant pro-migrants

Anwar Hassani et Fardi Hesari, 18 ans tous les deux, ont rencontré la victime à la sortie d’un bar à Ljungby, dans le sud de la Suède.

La victime a déclaré à la police qu’elle s’était intéressée aux deux adolescents après qu’ils lui aient dit qu’ils étaient des migrants afghans.

Elle a expliqué être membre d’un groupe Facebook qui faisait campagne contre l’expulsion des migrants de Suède.

Durant son interrogatoire par la police, elle a déclaré que « tandis que les autres pensaient que les migrants devaient rentrer chez eux, elle s’y opposait ».

Les deux migrants afghans ont ensuite demandé à la victime si elle voulait rentrer chez eux pour continuer à boire. Le trio s’est rendu chez Fardi Hesari dans un centre d’accueil pour migrants mineurs.

Après avoir fumé quelques cigarettes avec les deux afghans, la femme s’est allongée sur un matelas après s’être cognée la tête, sentant sa tête tourner.

Violée et sodomisée

Anwar Hassani a commencé à la toucher avant qu’elle ne le repousse en disant « je ne veux pas, je ne veux pas », mais il a ensuite enlevé la paire de jeans de la victime. Hassani lui a dit de « rester calme » plusieurs fois avant de commencer à la violer malgré ses cris de protestation. Hassani lui a demandé pourquoi elle les avait suivi si elle ne voulait pas avoir de rapports sexuels avec eux.

Fardi Hesari a déclaré à la police durant son interrogatoire que Anwar Hassani s’était retourné vers lui et lui avait dit en persan, « tu ne la violes pas ? ».

Hesari, qui était sur le lit près d’eux, est descendu sur le matelas et a commencé à toucher les seins de la victime tout en se masturbant.

La victime a déclaré à la police qu’elle sentait que Hesari se masturbait près d’elle lorsque Anwar Hassani l’a soudainement pénétré analement, lui causant « une douleur terrible ».

La femme a déclaré à la police que ses cris avaient fait s’arrêter Anwar Hassani et que les deux adolescents lui avaient remis quelques vêtements avant qu’elle ne prenne sa veste et ses bottes puis « sorte de là ».

Le tribunal de Växjö a reconnu Anwar Hassani de viol et l’a condamné à 15 mois de prison. Il sera expulsé de Suède et interdit de territoire pendant dix ans. Son complice a été condamné à 3 mois de prison avec sursis.

Source : The Daily Mail