Sapeurs-pompiers agressés en intervention : « Nous arrivons face à des gens qui n’ont pas envie de nous voir »

0
84823

Le congrès annuel de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France se termine samedi soir à Bourg-en-Bresse, après une visite du ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb. Le colonel Eric Faure, président de la fédération, va lui parler notamment des agressions dont sont victimes les sapeurs-pompiers aujourd’hui.

Comment expliquez-vous cette recrudescence des agressions envers les sapeurs-pompiers ?

Les sociologues analysent actuellement tout cela. Il y a plusieurs éléments. D’abord nous arrivons face à des gens qui n’ont pas envie de nous voir et clairement, on est pompiers, mais ce serait le facteur, un médecin, un employé du gaz, je pense que ce serait la même chose. C’est-à-dire qu’on arrive à un moment donné où ces gens sont dans une contrariété et ont une réponse agressive. Beaucoup sont malades. On parle de réponse pénale mais beaucoup ne peuvent pas être condamnés parce qu’ils sont reconnus comme irresponsables. Il y a ensuite tout l’énervement d’une société, parce qu’on parle d’agression physique, mais partout, [nous sommes confrontés à des] agressions verbales… [Par exemple,] nous avons une ambulance qui arrive sur les lieux d’intervention d’un immeuble, elle se gare en double-file parce que, forcément, on veut aller au plus près de la cage d’escalier, [et] l’automobiliste qui est derrière, qui ralentit, nous insulte parce que pour lui on représente une contrainte. Donc c’est ça aussi qui est regrettable. Et je pense qu’au-delà des cas graves de personnes malades, nous devons insister auprès de la population, c’est d’ailleurs le sens de la campagne de prévention que nous avions lancée : #touchepasamonpompier. […]

.francetvinfo