🇬🇧 Londres : attentat ou accident ? Que s’est-il passĂ© au Parlement ?

0
20327

TĂŽt dans la matinĂ©e ce mardi 14 aoĂ»t 2018, une voiture a foncĂ© sur les barriĂšres du parlement britannique Ă  Londres (Royaume-Uni). Le premier bilan fait Ă©tat de plusieurs blessĂ©s. Le conducteur a Ă©tĂ© arrĂȘtĂ©.

[Mis Ă  jour le 14 aoĂ»t 2018 Ă  10h45] Le parlement britannique a-t-il Ă©tĂ© victime d’une attaque terroriste ce mardi 14 aoĂ»t au matin ? Ou le drame est-il simplement le fruit d’une perte de contrĂŽle de son vĂ©hicule par un chauffard ? AprĂšs que la police a fait Ă©tat, dans un premier temps, de plusieurs blessĂ©s, les services de secours londoniens ont rapportĂ© sur Twitter avoir « traitĂ© deux personnes sur place pour des blessures lĂ©gĂšres ». Les deux victimes ont ensuite Ă©tĂ© « transportĂ©es Ă  l’hĂŽpital ».

Les services antiterroristes en charge de l’enquĂȘte

InterrogĂ©e par l’agence britannique Presse Association, une passante, dont Le Figaro rapporte notamment les propos ce mardi, explique : « Je marchais de l’autre cĂŽtĂ© [de la route ndlr.]. J’ai entendu du bruit et quelqu’un a criĂ©. Je me suis retournĂ©e et j’ai vu une voiture grise roulant trĂšs vite prĂšs des barriĂšres, peut-ĂȘtre mĂȘme sur le trottoir. » Et Ewalina Ochab de prĂ©ciser : « La personne conduisant le vĂ©hicule n’est pas sortie. » Pour le moment, aucune information n’a fuitĂ© sur les circonstances de l’accident. On sait simplement que les services antiterroristes sont en charge de l’enquĂȘte, mĂȘme si aucune piste n’est pour l’heure privilĂ©giĂ©e.

Une vague d’attentats en 2017

Cet incident n’est cependant pas sans rappeler l’attentat survenu en mars 2017. À l’Ă©poque, Khalid Masood, un homme ĂągĂ© de 52 ans, avait fauchĂ© plusieurs passants en roulant Ă  pleine vitesse sur le pont de Westminster avant de poignarder un policier en poste, vers les grilles du parlement. L’attaque avait cinq morts. À noter par ailleurs que ce n’est pas la seule attaque dont a fait les frais le Royaume-Uni l’an passĂ©. Un vague d’attentats, parmi lesquels quatre ont tout de mĂȘme Ă©tĂ© revendiquĂ©s par le groupe État islamique, a fait pas moins de 36 morts et de 200 blessĂ©s en 2017.