⚡?? Gap : La compagne du franco-tunisien Haithem Khlaifia tousse et le réveille… il la tabasse

0
7473

GAP [Alertes-infos] C’est menotté qu’Haithem Khlaifia arrive devant le tribunal correctionnel de Gap, ce jeudi. Il est détenu depuis fin décembre, la faute à un sursis avec mise à l’épreuve révoqué. Sa compagne, avec qui il dit toujours entretenir une relation, il l’a rencontrée dans un bar, en juillet dernier.

Hier, au tribunal, elle n’est pas là. Elle n’a pas déposé plainte, ne se constitue pas partie civile. Alors, sa voix, c’est la présidente du tribunal Christine Piccinin qui la porte au travers de ses auditions. « La journée s’est bien passée. Puis, on est passé à table pour dîner, il était tendu », raconte-elle de ce 26 décembre. Elle confie qu’elle a des crises d’angoisse qui lui provoque de l’asthme et prévient sa fille, adolescente. « Il va se passer quelque chose. » Elle le rejoint au lit, s’endort. Dans la nuit, elle a du mal à respirer appelle sa fille. Problème ? Le prévenu est réveillé et lui reproche de l’avoir tiré des bras de Morphée. Réponse : des coups. L’adolescente appelle les policiers. Les agents sont obligés de maîtriser l’homme.

« – C’est pas vrai, proteste-t-il depuis le box. – Vous avez déjà été condamné trois fois pour des violences conjugales, elles mentent à chaque fois ? – Ce soir-là, c’est les médicaments qui m’ont fait ça, je me rappelle pas. »

Des médicaments qu’il prend justement pour calmer ses nerfs. « Comment on fait alors ? », tente la présidente. Depuis qu’il est incarcéré, il voit un psychiatre, prend d’autres médicaments. Il explique qu’il veut continuer à se soigner. Le substitut du procureur, lui, fulmine : « Stop ! Stop ! Stop ! Il faut qu’on protège les personnes qui vont croiser son chemin et avec qui il va faire un bout de route », tonne Sébastien Bautian.

Il se soignera, mais en incarcération. Un an d’emprisonnement ferme avec mandat de dépôt.

Source : Le Dauphiné Libéré