⚡?? Collège « Arnaud Beltrame » : des parents d’élèves s’opposent à ce nom de peur de voir leurs enfants ciblés par les islamistes

0
22636

PEGOMAS [ALERTES INFOS] Nouvelle polémique quant à l’usage du nom d’Arnaud Beltrame, le gendarme mort en héros lors de l’attaque terroriste de Trébès.

L’affaire concerne le futur collège de Pégomas (Alpes-Maritimes). Celui-ci doit accueillir les élèves à partir de la rentrée 2018. En hommage au courage du militaire qui a pris la place d’une otage et l’a payé de sa vie, le département a prévu de nommer le collège Arnaud Beltrame. Mais des parents d’élèves s’y opposent.

Il ne s’agit en rien selon ce collectif de nier le mérite du gendarme, rapporte Nice-Matin. Mais à l’hommage s’oppose une crainte: celle qu’avec un tel nom, le collège devienne un symbole et donc une cible des terroristes, de même que les quelque 600 adolescents qu’il doit accueillir.

Lire aussi: Attentats de Trèbes – nouvelles révélations sur l’enquête et la mort d’Arnaud Beltrame

« Au-delà de l’émotion que l’acte de sacrifice de ce gendarme suscite, le collège de Pégomas, avec cette identité, devient potentiellement une cible à des attaques criminelles. (…). Ce choix est angoissant, symbolique de la mort d’un homme dans un contexte de menace terroriste. Les enfants de 10 à 14 ans ont le droit d’étudier et de grandir sans ce poids permanent sur les épaules », a défendu le collectif des parents d’élèves du Val-de-Siagne.

Ils jugent également inopportun de choisir un nom « dans l’immédiateté de l’émotion et de l’actualité ». Le président du département, Charles-Ange Ginésy, a défendu ce projet afin « d’honorer un héros de la Nation et inspirer la jeunesse azuréenne ».

L’usage du nom d’Arnaud Beltrame avait déjà fait polémique après que le journal spécialisé L’Essor de la Gendarmerie a affirmé que sa famille s’opposait à ce que des mairies Front national baptisent des rues en son honneur. La mère du gendarme a par la suite nié ces affirmations, ajoutant: « Arnaud Beltrame est Français. Il appartient à tout le monde ».

Source : France Soir