⚡?? Belgique : décès d’une enfant de 3 ans lors d’une course poursuite avec des migrants, la victime a été exhibée par la fenêtre afin de garder les policiers à distance (MàJ : la fillette kurde a été tuée par une balle perdue)

0
55694

Contrairement à ce qu’affirmait le parquet ce jeudi, c’est bien une balle tirée par un policier qui a causé la mort d’une fillette kurde de 2 ans, ce jeudi matin, lors d’une course-poursuite qui s’est achevée à Maisières, près de Mons.

La petite fille voyageait dans une camionnette au sein d’un groupe d’une trentaine de migrants.

L’autopsie a révélé que l’enfant était décédée des suites d’une blessure par balle, au niveau de la joue. L’hypothèse avait pourtant été écartée, ce jeudi après-midi, par le porte-parole du parquet.

Il apparaît que cette première communication du parquet s’était basée sur les premières constations des secours intervenus sur place. Cette première équipe n’avait pas relevé d’impact de balle, mais penchait plutôt pour un décès dû à un traumatisme crânien.

Sauf que l’autopsie du corps de l’enfant est venue contredire tout cela. Le médecin légiste a bien relevé une blessure par balle, au niveau de la joue.

RTBF.be


Plusieurs questions se posent après la découverte par la police d’une petite migrante de 2 ans gisant inanimée à l’arrière d’une fourgonnette, sur une aire de repos de l’E42 près de Mons.

Vers 2 heures du matin jeudi, la police de la route a pris en chasse un Peugeot Boxer sur l’aire de Hulplanche, entre Daussoulx et Namur-Ouest. Repérée grâce à sa fausse plaque d’immatriculation, la camionnette a pris la fuite à l’approche des policiers, effectuant plusieurs manoeuvres dangereuses. Les policiers ont en réaction tiré plusieurs coups de feu de sommation et visé les pneus, détaille la DH.

C’est à ce moment que la vitre arrière du véhicule a volé en éclats et qu’un enfant a été exhibé et agité dans le vide. Les enquêteurs cherchent aujourd’hui à savoir pourquoi le ou les passeurs ont-ils voulu s’en servir comme bouclier humain. Pire, son corps pourrait avoir servi à briser la vitre.

Encerclée par une quinzaine de véhicules de police, la fourgonnette s’est finalement immobilisée sur le parking de l’aire du Bois du Gard, à Nimy, près de Mons. A l’intérieur, les policiers ont constaté la présence de 26 migrants kurdes et quatre mineurs. Parmi ceux-ci, une fillette de 2 ans inanimée au visage tuméfié. La police a relevé des lambeaux de peau sur le montant de la vitre brisée.

L’enfant est décédée dans l’ambulance. Elle s’appelait Mawda et voyageait avec ses parents et son frêre de 3 ans, révèle The Guardian. Son autopsie est prévue dans la soirée. Les premières auditions ont commencé.

7sur7.be


17/05/18

Une course-poursuite entre des policiers et une camionnette remplie de migrants s’est déroulée sur une route en région namuroise en direction de Mons mercredi soir. Lors de la poursuite, un enfant de trois ans, selon les premières constatations, a été exhibé par la fenêtre afin de garder les policiers à distance.

La poursuite s’est ponctuée par un accident entre la camionnette et un autre véhicule. L’ensemble des personnes présentes au sein du véhicule suspect a ensuite été interpellé. Malheureusement, l’enfant de trois ans était décédé. On ignore la raison et les circonstances de ce décès. Les policiers affirment que l’enfant était vivant lorsqu’ils l’ont aperçu par la fenêtre. « L’accident s’est déroulé à hauteur du parking de Maisières, sur la E42 », explique François Farcy, le directeur de la police judiciaire de l’arrondissement de Mons.

Dhnet.be